Accueil > Histoire, Société > Un vent de réforme venu du nord

Un vent de réforme venu du nord

Ce n’est qu’avec la Réforme protestante initiée par Calvin en 1517 que nous pouvons dire avec certitude que la période de transition entre Moyen Age et époque moderne s’est achevée. Le Saint Empire Germanique s’est alors retrouvé de fait divisé en deux entités distinctes, l’une fidèle au Pape au sud et l’autre progressivement gagnée par les idées réformistes au nord. Elle sera bientôt rejointe par l’Angleterre dans sa démarche schismatique, sous l’impulsion d’Henri VIII, désireux de s’affranchir de l’autorité papale pour obtenir l’annulation de son mariage avec sa première épouse espagnole, Catherine d’Aragon. Les Pays Bas espagnols lassés de la politique ultra-catholique de Philippe II, et accessoirement de payer annuellement 2 millions de livres d’impôts sur les 5 que percevait la couronne, soit plus que n’importe quel autre territoire, colonies comprises, adopteront à leur tour le culte protestant lorsqu’ils prendront leur indépendance en 1581 au cours de la guerre de 80 ans (1568-1648).

La France, quant à elle, adoptera une position intermédiaire avec la promulgation de l’édit de Nantes, qui reconnaît la liberté de culte de chacun en 1598, grâce à Henri IV, lui même protestant converti pour la bonne raison que « Paris vaut bien une messe ».

 

Il semblerait donc que l’organisation décentralisée de l’Eglise Protestante ait été l’une des clefs du succès de l’entreprise coloniale. Nous noterons au passage que la séparation entre ces deux entités correspond aussi à la frontière entre l’empire Romain et les provinces barbares. En dehors des considérations religieuses, il ne faudrait par conséquent pas négliger l’influence des conceptions politiques des Vikings qui se dotèrent d’un régime démocratique à partir de l’an Mil, à quelques années près. C’est d’ailleurs à cette époque que Leif Ericsson, fils d’Erik le Rouge qui, suite à son bannissement de Norvège puis d’Islande, découvrit le Groenland (le Pays Vert, il y a donc de quoi s’interroger quant au climat de cette période), visita le Vinland, vraisemblablement situé sur le continent Américain, peut être à Terre Neuve ou dans le nord de l’état du Maine. L’Histoire n’est-elle pas un éternel recommencement?

 

On nous parle sans cesse de l’origine chrétienne de l’Europe, mais on néglige un peu trop le rôle des peuples païens du nord qui ont longtemps résisté à l’évangélisation que Charlemagne voulait leur imposer. Il n’a jamais pu s’emparer du Danemark Charles Martel, son grand-père, s’y était déjà cassé les dents.

Nous voyons les peuples scandinaves comme des pillards sanguinaires, mais il ne faut pas oublier que leur histoire nous a été racontée par des religieux qui avaient tout intérêt à nous les présenter sous ce jour, comme les américains avaient intérêt à faire de Saddam Hussein un dangereux terroriste doté d’armes de destruction massive. (ce n’était pas un ange, mais c’est surtout son peuple qui a souffert de ses abus de pouvoir. L’occident l’a incité à faire la guerre à l’Iran, lui a fourni les armes pour ce faire, elles lui ont aussi servi pour massacrer les kurdes et beaucoup de soldats sont morts pour défendre nos intérêts. Par la suite il a envahi le Koweit parce que celui-ci voulait dépasser les quotas d’exportation de pétrole qui lui étaient imposés, ce qui aurait fait chuter les prix et par conséquent empêché que l’Irak ruiné par la guerre puisse se redresser. Quand le peuple s’est soulevé contre son dictateur pendant la guerre du Koweit, avec nos encouragements, les chars américains ont fait demi-tour au milieu du désert car leur mandat ne les autorisait pas à envahir l’Irak ce qui à permis à la garde républicaine de Saddam d’écraser la révolte dans le sang. Il n’est pas le seul responsable pour tous ces crimes. Le mensonge est une arme à part entière; le doute, un bouclier pour s’en protéger.) La volonté du roi des Francs de contrôler les routes commerciales du nord s’explique par la mainmise des arabes sur le commerce en Méditerranée qui n’a cessé de prendre de l’ampleur à partir du 7ème siècle. Il voulait rompre l’isolement qui risquait d’asphyxier l’économie du royaume.

 

Les Vikings étaient essentiellement des marchands. Ils pratiquaient déjà le commerce avec les romains et avant cela avec les tribus germaniques qui avaient une culture similaire à la leur. Les premiers raids eurent lieu à partir du moment où la prima signatio, le petit baptême chrétien, leur a été imposé pour qu’ils puissent continuer à exercer leur activité. Certains ont intégré le Christ dans leur panthéon sans rechigner, mais d’autres ont catégoriquement refusé de se soumettre à cette obligation.

Les raids se sont intensifiés après la destruction de l’Irminsul (un arbre ou un totem sacré censé faire le lien entre la terre et le ciel) ordonnée par Charlemagne en 772. Ils visaient alors principalement les édifices religieux. Ils prirent leur revanche lorsque leurs guerriers se sont emparés d’Aix-la-Chapelle en 882; ils profanèrent la sépulture de l’empereur et détruisirent rageusement les reliques sacrées qui l’entouraient.

Contrairement aux Chrétiens ou aux Romains, les vikings ne cherchaient pas à imposer leurs croyances aux peuples conquis, de même qu’ils n’ont pas partout pratiqué la colonisation en installant leur propre gouvernement. Ils se sont vite assimilés à la population locale dans de nombreuses régions, tout en restant les interlocuteurs privilégiés pour le commerce avec leur ethnie d’origine. Ce faisant, ils ont fini par constituer un réseau d’échange informel qui couvrait toute les côtes de l’Europe du nord, jusqu’à l’Angleterre et l’Irlande. Cette culture commerciale a fini par prendre corps à partir de la fondation de Bergen, en Norvège, décidée par Olaf III en 1070 pour aboutir à la création de la Hanse, association des villes marchandes de toute cette zone d’influence dont Hambourg et Lübeck furent les pionnières en 1241. Cette union économique entre les villes a été le prélude à ce que sera la Communauté Economique Européenne près de 700 ans plus tard. La plupart des pays qui ont bénéficié de cette organisation sont par la suite devenus protestants, comme une résurgence de la mémoire de l’indépendance dont les Vikings avaient fait preuve en leur temps qui reprendrait en écho l’antique opposition entre monde romain et monde barbare. La Hanse a été définitivement dissoute en 1648, année de la fin de la guerre de 80 ans entre les Pays-Bas et l’Espagne.

Publicités
Catégories :Histoire, Société Étiquettes : , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 31/03/2012 à 13:53

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :