Accueil > Société > Paradis perdu

Paradis perdu

Le mot paradis nous vient du grec. Xénophon l’emploit pour la première fois lorqu’il a l’occasion de visiter les jardins du roi Perse Cyrus Ier  à Sardes, en Asie mineure, à la toute fin du quatrième siècle av JC.  Ils sucitent son émerveillement car ils évoquent certainement pour lui ce à quoi le monde devait ressembler du temps de l’âge d’or dont parle la mythologie. A cette époque idyllique, tout était censé pousser sans qu’il n’y ait besoin de se fatiguer à travailler la terre, là ce sont des esclaves qui se chargent de ce dur labeur, ce qui revient au même pour le maître des lieux. Il transpose alors dans sa langue le mot Avestique que les perses utilisent pour décrire le l’endroit, « pairi-daeza » qui sigifie espace fermé, qu’il adapte en paradeisos. Dès lors, ce mot désignera un jardin entouré de murs.

Cette forme de culture existe depuis au moins 4000 ans av JC, elle a vu le jour grâce aux techniques d’irrigation mises au point par les Sumériens en Mésopotamie. Ils devaient leur prospérité à la culture des céréales qu’elles permettent dans cette région aride, moins bien lotie que l’Egypte antique. La minéralisation des sols qui résulte de l’évaporation sous ce climat finira par provoquer leur déclin en raison de la baisse dramatique des récoltes due à ce phénomène qui stérilise la terre. Elles ont par ailleurs permis, grâce à l’invention de la vis d’Archimède, la réalisation de l’une des sept merveilles du monde antique, les jardins de la reine Sémiramis, plus connus sous le nom de « Jardins suspendus de Babylone » (ils se situeraient plutôt du côté de Ninive selon certains archéologues).L’absence de minerai de fer est l’autre facteur qui amenera cette grande civilisation de l’âge de bronze à péricliter. Le centre de la culture se déplacera alors plus à l’ouest, dans le bassin méditerranéen. La notion de Jardin d’Eden de la bible hébraïque provient certainement de ce que le peuple juif réduit en esclavage a vu lors de son exil à Babylone, suite à la victoire de Nabuchodonosor II sur le royaume de Juda, période qui correspond à la rédaction du Pentateuque dont la Genèse constitue la première partie.

Par la suite, la tradition du jardin s’est largement perpétuée dans le monde musulman. Le Coran décrit la paradis comme des jardins dans lesquels coulent des rivières où ceux qui auront acquis par leur comportement le droit d’y entrer trouveront un ombrage épais ainsi que toutes sortes de fruits. Cette représentation se retrouve dans la conception de monuments, tel que le Taj Mahal. Le mausolée est en effet construit face à un bassin peu profond, large et étroit, où l’eau circule comme dans une rivière. Il permet à la fois au bâtiment et au ciel de s’y refléter. Il est bordé par des allées plantées de gazon, de buissons, d’arbres et de fleurs auxquels il est censé apporter de la fraîcheur. De nombreuses constructions suivent ce schéma, on le retrouve même plus modestement dans les cours intérieures des habitations au centre desquelles se trouve une pièce d’eau, souvent une simple fontaine, entourée de quelques plantes qui poussent généralement en pots.

En Europe, ce sont les romains qui ont amené cette forme de civilisation. Au Moyen Age, la tentative de recréer le paradis sur Terre s’est incarnée dans les jardins de curés. Ils devaient tout à la fois être esthétiquement beaux, c’est pourquoi des fleurs y étaient cultivées, mais aussi fonctionnels. Ils devaient être à même de produire une grande variété de fruits, légumes et autres herbes aromatiques, mais ils avaient encore une autre dimension. Ils devaient aussi fournir les plantes médicinales qui permettent de soigner la population, voire d’empoisonner les importuns si le besoin s’en faisait sentir. Ainsi certaines études attribuent-elles la baisse de la natalité constatée à cette période à l’emploi de plantes abortives. Ces jardins regroupaient alors tous les attributs divins qui devaient assurer le bien être aux gens. (les sorcières sont nées de ce que  l’église a voulu s’accaparer l’exclusivité de ces pouvoirs)

En ce qui concerne l’Orient, la civilisation de la vallée de l’Indus  semble avoir suivi le même chemin que celui de la Mésopotamie avec laquelle elle avait de nombreuses relations commerciales. Vers 1800- 1700 av JC, les textes mésopotamiens cessent de parler d’échanges avec cette partie du monde civilisé. Le déclin pourrait être dû à un brusque changement climatique qui a rendu trop aride cette valée naguère verdoyante. Ce phénomène a pu être causé par des tremblements de terre qui ont changé la distribution du réseau hydrographique et détourné les eaux qui se déversaient dans l’Indus vers le Gange. Une partie de la population qui ne pouvait plus produire suffisamment pour subsister a suivi ce mouvement. Suite à cette migration de la civilisation vers l’est, les indusiens ont certainement dû se tourner vers le commerce avec la Chine voisine. L’âge de bronze ne prend vraiment son essor qu’après 1700 av JC dans ce pays. Il n’y a pas à douter que si les chinois ont su s’inspirer des techniques indiennes pour développer leur propre industrie des métaux, ils ont aussi su importer leurs méthodes d’irrigation, jusqu’à transformer certaines régions en gigantesques jardins par l’intermédiaire des cultures en terrasse que nous pouvons encore voir de nos jours. A partir de là, la civilisation portée par les jardins a pu migrer vers le Japon où elle a atteint des sommets de raffinement.

Aujourd’hui nous ferions bien de nous inspirer de ces exemples si nous voulons que notre prospérité soit assurée dans l’avenir.

Publicités
Catégories :Société Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :